Où aller en Inde du Nord ?

Plusieurs destinations sont accessibles si vous voulez faire l’expérience d’un circuit en Inde du Nord. Les hauts plateaux désertiques du Ladakh – « pays des cols » – séduiront les amateurs de trekkings. Les marcheurs verront leurs efforts récompensés par les vues extraordinaires : les montagnes abruptes laissent place à des villages agricoles et à des constructions de monastères spectaculaires. Entre le Népal et le Bhoutan, c’est le Sikkim : ancien royaume, il est aujourd’hui un petit État indien multiculturel. Enfin, il y a Darjeeling, la belle cité connue pour ses plantations de thé noir.

Le Ladakh et sa capitale, Leh

Dans un premier temps, votre voyage au Ladakh vous emmènera visiter les monastères bouddhiques, avant d’entamer un trek au milieu des superbes sommets himalayens, sortes de maisons des dieux rassurantes dans ce paysage désertique. Avant de traverser les vallées tranquilles et les monts enneigés, vous découvrirez Leh, la capitale. Ancien carrefour important sur la route de la soie et des épices, on sent lorsqu’on pénètre dans Leh que la ville est chargée d’histoire. Vous y visiterez des monastères centenaires, les marchés tibétains ou la grande mosquée.

Le Ladakh et ses monastères

Les monastères du Ladakh sont appelés des gompa. Ici, les cérémonies rythment la vie paisible des temples et sont accompagnées de la lecture de mantras, de chants sacrés et de percussion. Hemis est le plus célèbre des monastères de la région. Construit au XVIIe siècle, il est situé sur la rive gauche de l’Indus. C’est le centre des dugpa, école bouddhiste tibétaine. L’étonnant monastère de Lamayuru est construit à flanc de montagne, dans un décor lunaire. On peut y entendre les gongs si particuliers et humer les encens brûlés par les moines. Alchi Gompa est un complexe de monastères bouddhiques impressionnant, situé à 60 km de Leh. Le plus vieux temple date du XIIe siècle. Lieu sacré du bouddhisme, certaines des sculptures ou inscriptions sont d’inspiration hindoue ou bön.

Les treks du Ladakh

Votre circuit en Inde du Nord sera parfaitement adapté à vos envies et à votre rythme. Une échappée himalayenne au Zanskar permet d’expérimenter un trek rythmé, en pleine immersion dans cette région hors du temps. Depuis le premier col de Yogma à 4700 mètres jusqu’au panorama du sommet enneigé de Phirtse, à 5500 mètres d’altitude, c’est un trek sportif destiné aux randonneurs expérimentés. D’autres treks sont faits pour tous et évidemment adaptés à chaque voyageur.

Le Ladakh et ses lacs

Tso Kar désigne un lac immense situé au sud du pays, où l’on peut rencontrer des yaks ainsi que des kiangs, les ânes sauvages du Tibet. Par temps clair, vous pourrez admirer les sommets enneigés se refléter dans les eaux paisibles du Tso Kar. Tso Moriri, le « lac de la montagne », offre une vue féérique, qui se mérite : ses éblouissantes eaux turquoise sont situées à 4522 mètres d’altitude.

Le Sikkim et le Darjeeling

À Darjeeling, la cité du thé, on entre en douceur dans les terres himalayennes de l’État du Bengale-Occidental. Un peu plus au nord, l’ancien royaume du Sikkim est entouré par le Népal, le Tibet et le Bhoutan. Dominé par le Kangchenjunga, col culminant à 8600 mètres, la diversité des climats de cette région a permis l’émergence d’une faune et d’une flore somptueuses et variées. Les cultures en espalier de riz, froment, millet et cardamome sont répandues. Une grande partie des habitants du Sikkim vit à Gangtok, la capitale. Votre circuit en Inde du Nord vous fera découvrir l’Himalaya autrement !