Guide de voyage Inde du Nord

© Puripat
Vue sur Leh depuis le palais royal, Ladakh.

L'Himalaya en Inde


Lors d’un trek au Ladakh, d’un circuit dans l’État du Sikkim, ou d’une découverte des plantations de thé à Darjeeling, l’Inde du Nord permet de s’immerger dans la splendeur himalayenne. Glaciers, versants arides et lacs gelés subliment les hauteurs du Ladakh. Rivières, cascades et sommets viennent piquer la pureté du ciel azur au Sikkim.
De l’est à l’ouest, ce sont six États indiens qui se situent dans l’Himalaya : le Jammu-et-Cachemire avec la région du Ladakh, l’Himachal Pradesh, l’Uttar Pradesh, le Sikkim, le Bengale Occidental avec Darjeeling, et enfin l’Arunachal Pradesh.

Où aller en Inde du Nord ?

Le Ladakh

Le Ladakh est traversé par le fleuve Indus. Ce fleuve descend du Tibet jusqu’au Pakistan. Situé sur une des anciennes voies importantes de la route de la soie, « le petit Tibet » vous mènera à la rencontre des lamas, moines de l’Himalaya, et des « Ladakhis », les habitants du Ladakh qui sont réputés pour leur bonne humeur. Le Ladakh offre des possibilités de randonnées itinérantes, de treks, et de voyages culturels. Dans la vallée de Markha, des pâturages de yaks jusqu’aux vallons s’ouvrant sur d’immenses plaines, vous vous acclimaterez progressivement. Ici aussi, des drapeaux colorés de prières flottent au vent. On y va pour admirer la pureté des paysages de cet environnement minéral parsemé d’oasis, de sommets enneigés majestueux, de villages accrochés à flanc de montagne. Le trek de la vallée de Sham est celui le plus accessible, et dévoile des paysages lunaires, d’éblouissantes couleurs ocre, et la lumière si particulière du pays. Le trek du Zanskar est d’un niveau plus élevé, il traverse des cols d’altitude isolés et des paysages préservés fabuleux.

Le Sikkim

Torrents et cascades sculptent de profondes vallées dans l’Himalaya de l’Inde du Nord, pour le plus grand bonheur des habitants et de la nature locale. Du lit de la rivière Teesta jusqu’à Gangtok, en passant par Pemayangtse, l’écosystème formé par l’Himalaya dans le Sikkim est une réserve de vie pour cette région en altitude, loin des plus grandes métropoles.

Les saisons pour découvrir l’Himalaya de l’Inde du Nord

Au Ladakh, il est conseillé de partir de mai à octobre, pendant les mois les plus cléments. En hiver, le visiteur bien équipé oublie souvent les températures négatives et les conditions extrêmes lorsqu’il découvre les superbes paysages enneigés qui confèrent un tout autre charme au Ladakh. Au Sikkim, il est préférable de s’y rendre au printemps ou en automne, pour éviter la mousson estivale qui provoque des pluies diluviennes et des inondations importantes.

Une particularité au Sikkim
Depuis 2003, le pays met en place plusieurs actions dans le but de devenir le premier État bio du monde. Le gouvernement a enclenché cette « organic revolution » en interdisant les pesticides et les produits chimiques, et en mettant en place des dizaines de mesures pour réduire l’utilisation du plastique. L’État développe l’écotourisme en incitant les voyageurs à dormir chez les locaux et à vivre de façon simple.

Où aller en Inde du Nord ?

Où aller en Inde du Nord ?
Plusieurs destinations sont accessibles si vous voulez faire l'expérience d'un circuit en Inde du Nord. Entre Ladakh et Sikkim, découvrez les spécificités de chaque région.
Voir l‘article
Gare de Darjeeling, Inde

Quand partir au Ladakh ?

Quand partir au Ladakh ?
On peut se rendre au Ladakh de mai à octobre, et même en plein hiver pour les personnes peu frileuses !
Voir l‘article
Trek en vallée de Markha, Ladakh

Le tourisme en Inde du Nord

Le tourisme en Inde du Nord
La magie opère au Ladakh dès lors qu’on distingue les ombres gigantesques des nuages, portées sur les montagnes. Délicat de résumer l’incroyable richesse de la culture himalayenne de l’Inde du Nord en quelques lignes.
Voir l‘article
Tenues traditionnelles, Festival à Leh, Ladakh
Envie d'un voyage en Himalaya ?
Demander votre devis
Fleurs d'abricot, Himalaya