La culture népalaise

©Daniel Prudek
Drapeaux de prière au sommet du Langtang

Namaste ! Tashi Delek ! Lasso fyafulla ! Ces mots veulent dire « bonjour » en trois langues différentes : en népalais, en tibétain, et en tamang. Il y aurait une centaine de langues parlées au Népal, miroir de la riche culture népalaise. Pendant votre voyage, vous aurez évidemment le loisir de parler anglais avec les locaux qui sont souvent à l’aise dans cette langue. Terre de contrastes culturels, le Népal est enclavé entre l’Inde et la Chine. Il est composé d’une mosaïque de cultures qui reflète chaque minorité du pays.

Les peuples et groupes ethniques

Deux grands groupes de population habitent le pays : les Indo-Népalais et les Tibéto-Népalais. Les Sherpas désignent un groupe ethnique tibétain. Dénommés Bothias en népalais, ils sont nombreux en Himalaya. Les Sherpas peuvent aussi se référer aux porteurs des ascensions. Il y a autant de peuples que de régions : les Chhetri, les Kiratas, les Newars situés autour de Katmandou, les Gurungs présents à Pokhara, …

Histoire du pays en bref

Des manuscrits millénaires en sanskrit attestent de la présence des habitants Kirats, peuple indo-népalais, plusieurs siècles avant notre ère. Depuis 1768, la dynastie Shah a régné sur le Népal, réunifiant les différents royaumes du pays, jusqu’en 2008 où le Népal passe d’une monarchie à une république. Bien que durement touchés par le tremblement de terre de 2015, les Népalais ont pu se relever rapidement, malgré les cicatrices que ce séisme a laissées dans le cœur de toute la population.

Nos programmes associés


Les religions

Les habitants de la « Terre des dieux » sont issus de différentes confessions. L’hindouisme est la religion majoritaire. Vient ensuite le bouddhisme, répandu spécialement dans la région montagneuse du pays, ainsi que l’islam. Cette mixité culturelle et religieuse s’exprime par des relations paisibles entre les différentes populations. Parfois certains lieux sacrés reprennent des codes « bön », religion ancestrale de l’Himalaya, mais peuvent aussi témoigner d’un mélange d’inspirations hindouistes et bouddhistes.

Focus sur le papier écologique et traditionnel : le lokta

Le lokta est le nom donné au papier népalais fabriqué en écorce naturelle. Sa texture en relief, sa résistance à l’humidité et son charme ancestral lui confient une place de choix comme souvenir à rapporter. Joli et léger, il est une œuvre d’art en lui-même. Écologique et traditionnel, il peut être uni ou orné de motifs. Il est encore utilisé aujourd’hui pour créer des documents officiels ou des textes sacrés. Les tapis tissés à la main, les bijoux et les peintures font aussi partie des objets issus de l’artisanat traditionnel du Népal.

La cuisine traditionnelle

La culture du Népal, ce sont aussi ses nombreuses spécialités culinaires. Sorte de raviolis farcis, les momos népalais ressemblent aux « gyozas » japonais. Fins et accompagnés d’une sauce épicée fumante, ils comptent parmi les spécialités les plus appréciées du Népal. Un conseil : essayez aussi le dal bhat, riz aux lentilles accompagné de petits légumes de saison. Ce plat complet forme la base de l’alimentation népalaise. La soupe de nouille, thukpa, est gourmande et délicieuse. Elle tient au corps et présente une alternative bienvenue au dal bhat !